Jour 9 – Activer le Bonheur

Jour 9 – Activer le Bonheur

Jour 9 – Activer le Bonheur

Au cours de la méditation d’aujourd’hui, nous ouvrirons le libre passage de l’énergie du bonheur et de la joie en activant notre deuxième chakra.

Quand ce centre d’énergie est ouvert, il nous permet de reconnaitre que nos vrais désirs sont des signaux qui nous conduisent au bonheur, à la créativité, à un sens de plaisir et de béatitude.

Une fois que le deuxième chakra est réveillé, nous percevons une sensation de bien être et de bonheur qui pénètre et exalte tout ce que nous faisons

 

Le bonheur c’est quand ce que tu penses,

ce que tu dis et ce que tu fais sont en harmonie.

Mahatma Gandhi

 

Il y a une conviction partagée que si nous voulons expérimenter plus de bonheur chaque jour, nous ne devons qu’augmenter le nombre ou l’intensité des expériences agréables que nous faisons dans la vie. En réalité, le bonheur prolongé est quelque chose que nous engendrons dans le silence de notre conscience.

 

Nous ferons recours aujourd’hui au calme silencieux pour puiser dans la source du bonheur intérieur authentique toujours présent, de manière qu’il puisse toucher chaque partie de notre vie et nous aider à nous laisser aller sans effort.

Focalisons notre attention sur la pensée du jour:

Mon énergie vitale m’apporte du plaisir.

Le mantra en sanskrit est

Om Rakini Namaha

Matière à reflexion

  1. Un plaisir sain et équilibré nourrit notre croissance. Ce flot de désir est notre élan créatif, notre appétit pour la vie. Si nous nions ou nous supprimons nos désirs, nous pouvons devenir anxieux, faire une dépression, devenir émotionnellement désengagés ou distants. Faite la liste des manières par lesquelles vous pouvez juger ou nier le flot naturel du plaisir dans votre vie et pourquoi.
  2. Une indulgence excessive vers le plaisir qu’il soit sensoriel, nourriture, boisson, drogues ou un comportement induisant l’adrénaline, comme un moyen d’engourdir ou de masquer la douleur et la peur, mène au déséquilibre et à la dépendance. Pensez à quelque chose dans laquelle vous pouvez montrer trop d’indulgence comme trop manger. Faites une liste de trois situations qui peuvent déclencher votre impulsion à trop manger. Ensuite écrivez une réponse à chaque situation pour revenir à votre équilibre. 
  3. Connectez-vous à la sensation physique de comment un calme bonheur est perçu dans votre corps quand il est inquiet, triste ou soucieux. Ecrivez vos réponses en remarquant vos schémas respiratoires, vos tensions musculaires et toute sensation de contraction ou de bien-être viscérale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :