Jour 11 – La Conscience Flexible

Jour 11 – La Conscience Flexible

Jour 11 – La Conscience Flexible

Pour être réceptif à ce que l’univers nous apporte, nous avons besoin d’une conscience ouverte, fluide et qui s’adapte en continu.

Cette flexibilité de la conscience est le troisième élément de l’art de désirer.
Avoir une conscience fluide signifie que l’attention ne reste pas bloquée sur des idées préconçues quant à la manière dont le désir devrait se manifester. En restant réceptive et libre, la conscience peut se déplacer. Puis s’adapter à tout ce dont l’intention a besoin pour sa réalisation.

Dans la méditation d’aujourd’hui, au fur et à mesure que notre esprit se déplace du mantra aux pensées et de nouveau au mantra, nous allons cultiver la conscience fluide, sans frictions ni résistance. L’attention flexible peut se mouvoir avec toute expression de l’intention sans perdre le focus ou son sens illimité.

“Rien n’est plus doux ni plus flexible que l’eau et portant rien ne peut lui résister.”
– Lao Tzu-

Aujourd’hui, je centre ma pensée sur :

Ma conscience s’adapte continuellement.

Mantra en sanscrit

Yoyatah hum

Pour en savoir plus

Question n. 1 :

Si la conscience est bloquée par des idées préconçues par rapport à comment la manifestation devrait ressembler, comparée à ce qu’elle est, alors à ce stade elle ne sera pas capable de donner le soutien approprié à la manifestation du désir. Décrivez dans votre journal un projet ou une personne que vous connaissez qui passait à travers une phase transitoire qui ne correspondait pas à vos attentes, et vous avez eu du mal à donner votre soutien. Décrivez ensuite un autre cas où vous vous sentiez confiant dans un projet ou dans la nouvelle croissance d’une personne pour aller plus loin et vous êtes resté détendu et il vous a été facile de donner votre soutien. Voilà pourquoi l’attention fluide est essentielle pour la bonne réussite de la manifestation.

Question n. 2 :

La flexibilité est importante aussi pour une autre raison : pour soutenir et nourrir le désir, elle doit être capable de pénétrer la plus fine et subtile structure de nos pensées et sentiments. Comme une huile qui pénètre en profondeur et atteint les espaces les plus exigus. Décrivez une situation où vous avez été capable de donner votre plein soutien à une personne ou à un projet. Parce que vous êtes restés tout à la fois flexible, attentif/ attentive et présent(e).

 

Question n. 3 :

La méditation cultive la fluidité de la conscience. Chaque fois que notre esprit dérive du mantra et nous pensons à quelque chose d’autre, nous avons le choix de continuer avec la pensée que nous avons ou de retourner à la répétition du mantra. Retourner au mantra signifie que notre attention est flexible et ne se laisse pas nous emporter par l’émotion ou l’interprétation de la pensée. Dans votre journal, donnez des exemples des deux situations. Décrivez des moments où vous avez été happé dans une pensée et vous êtes restés avec la pensée. Et d’autres fois où vous vouliez suivre le fil des pensées mais vous êtes retourné facilement au mantra.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :